Parc National de Bwabwata

le guide complet

Le parc National de Bwabwata a une superficie impressionnante de 6 100 km². Cette réserve a connu un braconnage important pendant plusieurs années car il était proclamé parc de chasse. C’est seulement depuis peu que la faune et la flore se rétablissent et se renouvellent enfin. Il prend son nom officiellement en 2007 et intègre l’ancienne réserve de chasse de Mahango. Il se trouve dans les régions de Caprivi et de Kavango entre le Botswana et l’Angola.

Pourquoi se rendre au parc National de Bwabwata ?

Le principal atout de ce parc est sa tranquillité : les touristes sont généralement regroupés plus loin comme le parc National d’Etosha. La faune sauvage est très fournie, on trouve plusieurs milliers d’éléphants, hippopotames, antilopes, ainsi que de beaux félins comme des lions et des léopards.

La végétation du parc regorge de merveilles. En effet, la forêt du Kalahari possède des arbres tels que le teck du Zambèze, le faux mopane sur les zones sablonneuses, le camelthorn et le bois de plomb dans les marimbas. Des roseaux et des papyrus sur les plaines d’inondation sont également observables tels que le Jackal-berry, le Mangoustan, le Knob Thorn et le Makalani Palm. Cette flore est très appréciée par les visiteurs et les passionnés de nature.

De plus, au sein du parc, il est possible d’observer une grande concentration d’animaux. Des prédateurs impressionnants y habitent tels que le lion, le léopard, le guépard et la hyène. Ce refuge abrite également l’un des derniers chiens sauvages en Namibie.

La diversité de sa faune

Le parc National de Bwabwata offre un environnement très différent du reste de la Namibie, avec ses troupeaux d’éléphants immenses qui traversent les routes. Il s’agit d’une destination incontournable à intégrer dans votre safari en Namibie vers les chutes Victoria pour en prendre plein la vue. Cette aire protégée est également un chemin de migration entre le Botswana et l’Angola pour de nombreux animaux, dont les éléphants d’Afrique.

elephants afrique
Les éléphants du parc de Bwabwata

Le parc de Bwabwata fait également le bonheur des passionnés d’oiseaux : on y trouve la grue caronculée, le skimmer africain, l’aigle serpentaire bagué à l’ouest, le hibou des bois, le hibou pêcheur de Pel, le trogon de Narina, le perroquet du Cap et les pics à bec rouge et à bec jaune.

grue caronculée
Les grues caroncluées

Bwabwata est, contrairement à la plupart des zones protégées, peuplé de nombreux locaux : 5 500 autochtones y vivent. Sa localisation, hors des sentiers battus, lui donne un charme incroyable.

Comment visiter le parc de Bwabwata ?

Les pistes sont très sableuses sur les routes de Bwabwata, il est donc primordial d’avoir un 4×4 pour accéder aux camps locaux gérés par des fermiers.

Aucun permis n’est requis pour traverser le parc si vous empruntez la route goudronnée B8, également appelée l’autoroute Trans-Caprivi. Il est primordial de rester vigilant car aucune barrière de sécurité n’existe.

La plupart des installations touristiques se trouvent en dehors du parc. Elles sont gérées par des opérateurs privés proposant des excursions à la journée dans le parc. L’association Kyaramacan gère le camping Goabaca à Popa Falls, sur la rive Est de la rivière Okavango. Namibia Wildlife Resorts gère le Popa Falls Rest Camp sur la rive ouest de la rivière. La plupart des touristes sont des campeurs indépendants vivant à l’étranger, dans la région d’Afrique australe ou en Namibie.

Bwabwata : tarif et réglementation

Afin de pouvoir accéder à Bwabwata, il faut retirer un permis d’entrée à Katima Mulilo ou Susuwe. Le tarif d’entrée est de 40 N$ et 10 N$ pour la voiture.

Il est important de réserver afin de prévenir votre arrivée. Pour cela, rendez-vous auprès de l’IRDNC à Katima Mulilo ou de la NACOBTA, sur leur site internet.

Le parc est principalement sans clôture, mais la frontière Sud avec le Botswana en possède trois pour des raisons vétérinaires. Grâce à celles-ci, les épidémies dans les troupeaux sont évitées, comme la maladie de la vache folle.

Où dormir pour visiter le parc National de Bwabwata ?

Un accord existe entre le Ministère du Tourisme et de l’Environnement et les communautés locales pour permettre de gérer et développer deux aires de camping au sein de la réserve.

Cette expérience est unique en Namibie et laisse toujours les visiteurs avec plein de magie dans les yeux. Les communautés doivent également assurer la protection des animaux sauvages dans les villages adjacents. Ainsi, tous les bénéfices générés servent à l’amélioration du niveau de vie des populations locales.

De nombreux hôtels se situent en dehors du parc, à Bagani par exemple, petite ville d’environ 2 000 habitants sur la rive sud-ouest de la rivière Okavango dans la région de Kavango.

Pour une immersion un peu plus luxueuse, vous pouvez trouver l’hôtel Divava Okavango Lodge & Spa, entre Rundu et Divindu. Pour vous y rendre, dirigez-vous vers la C48 direction Popa Falls et suivez les panneaux vers Suclabo Lodge et Divava Logde Okavango.

Le parc National de Bwabwata : autres informations pratiques

De mai à octobre, c’est la saison sèche. À cette période, les animaux se rassemblent autour des sources d’eau. Ainsi, la faune est plus facile à observer grâce au sous-bois qui recule à ce moment-là. Les mois les plus humides font le bonheur des ornithologues car les oiseaux sont de sortie sous les fortes chaleurs.

En général, il fait assez chaud à Bwabwata tout au long de l’année :

  • Cependant, de mai à octobre, c’est l’hiver et les températures froides dominent. Il est utile de prendre des vêtements chauds dans votre valise si vous souhaitez partir à cette période en faisant des safaris.
  • De novembre à avril, c’est l’été et des orages courts et violents sévissent malgré les fortes températures.