Safari au Kenya : le guide complet pour bien préparer son voyage

Vous envisagez de partir faire un safari en Afrique et c’est tout naturellement que vos recherches vous mènent vers un voyage dont beaucoup rêvent : un safari au Kenya.

Dans ce guide, vous trouverez tous les conseils pour bien

  • préparer votre safari avant votre départ (en respectant votre budget et vos préférences de voyage)
  • organiser sereinement vos déplacements et votre hébergement sur place

Safari au Kenya : les raisons du succès

Si vous avez déjà discuté avec des proches qui ont fait un safari au Kenya, vous le savez déjà, c’est une destination phare du safari en Afrique et dans le monde. Prenons quand même quelques instants pour rappeler pourquoi !

Les animaux

Premier point crucial lorsqu’on choisit son safari, et qui rend le Kenya si attractif : les animaux.

Si on rêve de partir faire un safari au Kenya au lieu d’aller au ski ou à la plage, c’est en effet essentiellement pour voir des animaux sur place.

Et les espèces animales que vous pourrez rencontrer sont nombreuses :

  • Lion, léopard
  • Lycaon, chacal, hyène
  • Hippopotame
  • Buffle
  • Gnou, gazelle, impala, dik dik, grand koudou…
  • Phacochère
  • Éléphant
  • Rhinocéros
  • Girafe
  • Zèbre
  • Babouins, vervet
  • Oiseaux en tout genre

Réaliser un safari au Kenya, c’est donc l’occasion rare de voir et photographier les « Big Five », les 5 espèces les plus emblématiques des safaris en Afrique (et dans le monde), à savoir le lion, l’éléphant, le rhinocéros, le léopard et le buffle. Pour la plupart en voie de disparition, c’est donc une occasion unique qui s’offre à vous.

Rappelons quand même pour ceux qui n’ont jamais fait de safari qu’un safari au Kenya n’est pas une sortie au zoo.

Les animaux sont en liberté dans des parcs et réserves (que nous vous présentons ci-dessous), et il vous faudra vous déplacer à l’intérieur de chaque parc, mais aussi de parc en parc si vous souhaitez voir un maximum d’espèces. Mais c’est aussi et surtout l’occasion de les voir dans leur environnement, aux points d’eau, en mouvement, en chasse…Spectacle inoubliable garanti.

Les parcs et les réserves

Pour voir les animaux dont nous avons parlé, un safari au Kenya réussi passe forcément par un ou plusieurs parcs et réserves au Kenya.

Sans rentrer dans le détail, sachez qu’il existe une quinzaine de parcs et réserves protégés au Kenya, et qu’ils vous permettront de voir une faune et une flore très diverse, dans des paysages allant de plaines à des lacs magnifiques, en passant par la savane (avec une vue imprenable sur le Kilimandjaro).

Les plus connus ?

Ces parcs peuvent être assez éloignés les uns des autres, et il faudra donc prévoir de vous déplacer en voiture. C’est pour cela qu’un safari au Kenya s’organise avec des étapes, des transferts… À titre d’exemple Masai Mara-Tsavo représente une quinzaine d’heures de transfert ! Quoi qu’il en soit la visite de ces parcs se fait elle-même en voiture, donc votre safari au Kenya nécessitera toujours une voiture pour se déplacer (voir la section ci-dessous).

L’accès à ces parcs nationaux est bien évidemment payant, et les tarifs varient selon les parcs. Comptez autour de 70$ par personne et par parc, à inclure dans le budget de votre safari !

Les circuits

Nous l’avons mentionné brièvement, mais les parcs et réserves sont assez éloignés les uns des autres, c’est pourquoi un safari s’organise plutôt sous forme d’un circuit au Kenya.

Le tour que vous allez faire va dépendre de vos envie, de votre budget et aussi du temps que vous passez sur place. Les bonnes questions à se poser avant le départ :

  • Voulez-vous faire du safari uniquement ou voulez-vous inclure d’autres endroits (plages, rift…)
  • Partez-vous seul ? En famille (avec des enfants) ? En groupe ?
  • Souhaitez-vous un safari privé ?

Un safari au Kenya…Et quoi d’autre sur place ?

Évidemment, le Kenya vous attire pour le safari et les spectacles incroyables que les parcs et réserves peuvent vous offrir. Mais il n’est peut-être pas inutile de rappeler que le Kenya possède d’autres atouts, et que le tourisme au Kenya ne se résume pas aux safaris.

Ainsi, de nombreux voyageurs (notamment avec des enfants) couplent par exemple plusieurs parcs avec une partie de leur séjour en bord de mer, afin de profiter à la fois du farniente sur des plages exceptionnelles et de la découverte de la faune et de la flore locale.

Pour aller plus loin : Que faire au Kenya ?

Les montagnes du Kenya, ou encore la vallée du rift peuvent valoir le détour aussi. Citons enfin Nairobi et Mombasa, deux villes à ne pas rater si vous décidez de ne pas faire que du safari.

Quand partir pour un safari au Kenya ?

Vous l’avez sans doute déjà compris, faire un safari au Kenya est un fantastique voyage, mais il convient de bien choisir la saison à laquelle on part si on souhaite profiter pleinement de son voyage.

Pour aller plus loin : Quand partir au Kenya ?

Pour résumer, il existe 3 saisons distinctes :

  • Décembre à Mars – L’été
  • Avril à Juin – La mousson (ou saison des pluie)
  • Juin à Novembre – L’hiver

Évidemment, les animaux sont là quelle que soit la saison, mais la pluie et la boue rend plus compliqué un safari au Kenya.

C’est la raison pour laquelle les voyageurs préfèrent partir en dehors de cette période, avec une petite préférence pour l’hiver pendant lequel les températures sont plus clémentes.

Safari au Kenya : quel budget ?

Ah, la question du budget ! Vous vous doutez bien qu’un safari au Kenya n’est pas un voyage donné tant c’est un voyage exceptionnel.

Retenez que les prix sont un peu plus faibles pendant la saison des pluie, et que le budget dépend de plusieurs critères :

  • La durée du voyage
  • Le circuit choisi
  • Les parcs visités (l’entrée y est payante)
  • Le niveau d’hébergement (il y a de tout, abordable jusqu’à grand luxe)
  • Le véhicule et l’essence
  • Les repas
  • L’accompagnement (seul, en groupe, chauffeur privé, guides…)

Pour la plupart des safaris au Kenya, selon le niveau d’accompagnement et la qualité du voyage, il faut donc compter entre 200 et 500€ par personne et par jour.

Pour aller plus loin : Quel budget pour un Safari au Kenya ?

Il est toujours possible de trouver des affaires en dernière minute, mais nous le déconseillons pour la plupart des voyageurs : un safari au Kenya est voyage qui se prépare.

Organiser son safari au Kenya

Les différentes options

Organiser seul son safari au Kenya

Si partir seul en safari est une option, l’organiser seul est plus compliqué. C’est possible, mais plutôt réservé aux voyageurs aguerris, conscients des contraintes de sécurité dans un pays comme le Kenya. Si malgré tout, pour des questions de budget notamment, vous préférez cette option, il vous faudra :

  1. Choisir votre vol
  2. Définir votre les étapes de votre voyage
  3. Louer (et conduire) votre voiture
  4. Prévoir les logements sur place

Pas mal d’organisation donc, mais l’assurance d’un safari unique : le vôtre.

Les tours-operateurs « classiques »

Les tours-operateurs de grande taille proposent tous des voyages au Kenya tout compris, avec bien souvent une brique safari. Moins spécialisés que les agences dédiées aux safaris, ces tour-operateurs permettent de réserver des voyages tout compris (vol, hébergement, nourriture, guide, déplacement, parcs…), pratiques pour ceux qui ne veulent pas de sur-mesure, et faciliter leur organisation.

Les agences de voyage dédiées aux safaris

Quitte à organiser un safari au Kenya, nous recommandons souvent à nos lecteurs de passer par une agence de voyage spécialisée. Certes, le coût n’est pas le même, mais les avantages sont indéniables.

Ces agences, véritables spécialistes de l’Afrique et même du Kenya, ont développé au fil des ans un réseau de partenaires locaux, qui permet d’organiser des voyages de qualité, à des coûts malgré tout intéressants (puisqu’ils négocient pour tous les voyageurs qui réservent par leur agence).

C’est ainsi l’assurance d’avoir sur place des guides et accompagnants locaux, véritables alliés sur place pour voyager sereinement.

Ces agences ont aussi développé des partenariats avec des hôtels, lodges et autres hébergements sur place, permettant de simplifier l’organisation du voyage. Elles proposent enfin des tours tout organisés, axés réellement sur le safari, contrairement aux plus grandes agences qui incluent souvent un peu de safari pour beaucoup de plage dans une optique de faire baisser le coût). La plupart du temps, l’organisation des vols reste à votre charge. Enfin ces agences spécialisées sont les seules à pouvoir vous proposer un safari sur-mesure au Kenya.

Les logements

Terminons ce guide en mentionnant les logements au Kenya. Vos choix budgétaires, ainsi que le type de voyage vont avoir un impact fort sur les logements. Il est en effet possible de camper, d’utiliser des tentes sur le toit des 4×4, de réserver des hôtels (plutôt dans les villes) et enfin il existe de nombreux lodges, dans toutes les gammes de prix. Si votre budget le permet, certains lodges proposent des prestations exceptionnelles, et vous apprécierez sans aucun doute voir les éléphants boire à l’aube ou au coucher du soleil à un point d’eau au pied de votre lodge.

Pour aller plus loin :

  • Les 15 meilleurs lodges au Kenya
  • Les 10 meilleurs hôtels au Kenya

Préparer son safari au Kenya

Retrouvez dans cette section nos guides pour bien préparer votre safari au Kenya, sans rien oublier avant de partir !

Les formalités d’entrée

Première étape d’une bonne préparation, s’assurer de remplir les formalités pour voyager au Kenya :

  1. Avoir le visa du Kenya
  2. Un passeport valide avec au moins 2 pages vierges

Le visa est en effet obligatoire pour voyager au Kenya, mais plutôt simple à obtenir, puisqu’il peut notamment être demandé en ligne, ou bien en passant par votre agence de voyage.

Il est valable 90 jours après votre arrivée pour du tourisme, et les mineurs de moins de 16 ans en sont exemptés.

La santé

Comme tout voyage en Afrique, un safari au Kenya demande un peu de préparation pour éviter les désagréments sur place. Il faudra ainsi prévoir plusieurs vaccins pour un safari au Kénya, comme la fièvre jaune, l’hépapatite A et B, et dans certains cas la rage ou la typhoïde.

Le risque de paludisme au Kenya est à ne pas prendre à la légère non plus, puisqu’il existe toute l’année dans tout le pays (à part sur les hauts plateaux où les moustiques sont moins présents).

Comme dans tous les pays où le paludisme est présent, il faudra donc prendre les précautions d’usage (répulsifs sur la peau et les vêtements, bien se couvrir, moustiquaires, serpentins,…). Ces précautions vous protègeront aussi du chikungunya et la dengue.

Côté alimentation, les risques existent comme partout en Afrique et dans de nombreux pays à l’étranger, et de nombreux voyageurs passent par la case tourista. Ici aussi quelques précautions s’imposent :

  • Consommer cuit ou bien cuit
  • Enlever la peau des fruits et légumes
  • Bien se laver les mains
  • Boire de l’eau en bouteille ou de l’eau rendue potable (filtrée, bouillie…)
  • Éviter les buffets, glaçons, jus de fruits frais…

Préparer sa valise pour un safari au Kenya

Côté bagage, il faudra prévoir à prévoir a minima avant de partir :

  • Les vêtements et chaussures nécessaires pour un safari
  • La trousse à pharmacie
  • Les accessoires (jumelles etc)
  • Le matériel photo

Pour aller plus loin : préparer sa valise pour un safari

La monnaie

Le shilling kényan est la monnaie officielle du Kenya. Pour tout savoir sur la monnaie au Kenya, comment en changer, à quel taux etc, c’est par ici.

Conduire au Kenya

Le réseau de routes du Kenya est globalement en bon état. Il est composé plutôt de routes en plaine, et de pistes dans les parcs. Ces dernières ne sont pas forcément en bon état, et pas évidentes à pratiquer pendant la saison des pluies notamment. Un 4×4 est donc toujours nécessaire si vous décidez de louer une voiture au Kenya et conduire vous-même pendant votre voyage.

Avant d’opter pour l’option location de voiture et conduite sans chauffeur, rappelez-vous que :

  • La conduite se fait à gauche
  • Elle est plutôt « sportive » (disons que le code de la route est moins respecté qu’en France)
  • Les routes pas toujours en bon état
  • La conduite de nuit est pas facile, et vous en aurez probablement si votre voyage contient des transferts longs.

Les assurances

Enfin, dernier préparatif à prévoir, les assurances. Vous le savez sans doute, la plupart des cartes de crédit qui vous serviront à payer votre voyage possèdent déjà des assurances (rapatriement le plus souvent). En fonction des cartes, et du niveau des cartes, le degré d’assurance varie énormément, et nous vous recommandons donc de commencer par regarder ce qui est couvert ou non.

Il faudra ensuite prévoir, au cas par cas, des assurances complémentaires (facultatives) :

  • L’assurance annulation de voyage
  • Des assurances couvrant les frais d’hospitalisation

Notez que certaines agences vous proposeront d’elles-mêmes ces assurances, mais que vous pouvez aussi faire appel à des spécialistes comme Chapka ou encore Axa Assistance, ou bien passer par un comparateur des assurances voyages pour obtenir plusieurs devis.