Parc National des Élephants d’Addo : le guide complet

Historiquement aménagé pour la protection des éléphants, le Parc National des Éléphants d’Addo est aujourd’hui un parc doté d’une faune et une flore riches. Situé sur la côte Sud du pays, c’est une destination familiale par excellence, avec la garantie de rencontrer des pachydermes bien sûr, mais aussi d’autres animaux sauvages. Parcourez notre guide et organisez votre visite du Addo Elephant National Park. 

Pourquoi se rendre au Parc National des Éléphants d’Addo ?

Un safari au Parc National Addo

Fondé en 1931 pour sauver la faible population d’éléphants restante sur ce territoire, le parc Addo abrite de nos jours de nombreuses autres espèces, ce qui en fait un des incontournables d’un safari en Afrique du Sud.

Alors qu’ils n’étaient qu’une dizaine il y a presque un siècle, les éléphants sont maintenant près de 600 à vivre au sein du parc. Progressivement, d’autres animaux ont aussi été protégés et d’autres introduits dans le parc pour créer un écosystème équilibré. Les mammifères aux défenses d’ivoire partagent donc aujourd’hui les étendues du parc avec des rhinocéros, des lions, des hyènes, des hippopotames, des buffles, des léopards, plusieurs espèces d’antilopes, des zèbres, des singes,… On notera cependant l’absence de girafes. 

Crédits : Addo Elephant Park par Rick McCharles (CC BY 2.0)

Des cartes communautaires sont affichées à différents endroits du parc et permettent aux visiteurs de marquer la présence d’animaux. Elles sont un bon outil pour maximiser vos chances de voir des animaux. 

La particularité du Parc National d’Addo Elephant est de pouvoir observer non seulement le Big Five, mais aussi le Big Seven ! 

En effet, grâce à ses côtes maritimes, vous pourrez également observer des baleines et des grands requins blancs. Des dauphins nagent également au large. Les oiseaux sont très présents, notamment grâce à l’Ile aux Oiseaux, lieu de reproduction de nombreuses espèces, et à la diversité de la flore. 

Les autres activités

Les randonnées

Au-delà des game drives (safaris en 4×4), le parc Addo Elephant propose différents types de randonnées, accompagnées ou non. 

Un circuit 4×4 est accessible en autonomie mais sur réservation et payant. La boucle vous permet de découvrir d’autres zones du parc, apprendre sur son histoire et profiter de paysages uniques. Des sorties à dos de cheval sont aussi proposées le matin et l’après-midi. Elles sont réservées aux personnes ayant déjà monté à cheval. Enfin, plusieurs randonnées à pieds sont organisées (certaines gratuites et d’autres payantes), allant de quelques heures de marche à 2 jours de périple.

Le spa

Addo Indlovu Spa accueille tout aussi bien ses résidents que des visiteurs à la recherche d’un moment de détente. Des massages avec des produits naturels et locaux sont proposés, sur réservation. 

Les activités maritimes

Avec sa côte maritime, une visite du parc des Éléphants d’Addo est aussi l’occasion de profiter d’une escapade sur l’eau. Des croisières au large de Port-Elizabeth et Colchester sont organisées afin de partir à la rencontre des requins blancs, baleines, dauphins et nombreux oiseaux. 

Comment se rendre au Parc National des Éléphants d’Addo ?

L’avantage d’Addo Elephant Park est sa facilité d’accès.  Depuis Cape Town ou Johannesburg, il faudra se rendre à Port Elizabeth, la capitale du Cap-Oriental, par l’un des vols internes réguliers. Ensuite, une route bien entretenue de 75km permet de rejoindre le parc en 40 minutes. 

Si vous avez du temps à disposition, la magnifique Route des Jardins longe la côte entre Cape Town et Port Elizabeth, offrant des panoramas parmi les plus beaux du monde. 

Le Parc Addo Elephant dispose de deux portes d’entrée :

  • Main Entrance Gate, ouverte de 7h à 19h ;
  • Matyholweni Gate, ouverte de 7h à 18h30. 

Tarif et réglementation

Addo Elephant National Park : prix d’entrée

La visite du Parc d’Addo Elephant est payante : 

  • R344 par adulte par jour (environ 17€)
  • R172 par adulte par jour (environ 9€)

L’organisation qui gère les parcs d’Afrique du Sud (SANParks) propose un pass individuel, couple ou famille. Cette Wild Card est payante mais permet d’entrer dans les parcs gratuitement. Si vous visitez plusieurs parcs et régions du pays, ce peut être un bon investissement.  

La réglementation du Parc National Addo Elephant

Comme tous les parcs d’Afrique du Sud, Addo Elephant Park impose à ses visiteurs plusieurs règles pour leur sécurité et celle des animaux. 

Limitation de vitesse, sécurité à bord du véhicule, interdiction de consommer de l’alcool, ramassage des déchets, respect des horaires sont quelques unes des réglementations en vigueur. Elles sont disponibles sur le site officiel de SANParks et aux entrées du parc. 

Où dormir au Parc des Éléphants d’Addo ?

L’offre d’hébergements au sein du parc est variée et il y en a pour tous les budgets. 

Le Parc National d’Addo Elephant compte quelques aires de camping avec des emplacements pour tentes ou caravanes ou des tentes en toile, comme le Spekboom Tented Rest Camp. Les camps sont fermés par des barrières et il est souvent interdit d’en sortir après une certaine heure passée. Ils disposent généralement du nécessaire pour faire la cuisine, mais vous devrez amener vos provisions.

Pour une version en dur, d’autres rest camps proposent des bungalows spacieux avec leur propre sanitaire et cuisine. Souvent sur pilotis, vous pourrez profiter d’un balcon pour pouvoir observer la faune et la flore aux alentours. 

Le Narina Bush Camp offre une expérience authentique au coeur de la forêt. Sans électricité, il ne faudra pas oublier sa lampe torche ! 

Enfin, des lodges de luxe proposent des hébergements au sein de concessions privées. Gorah Elephant Camp est situé au coeur du parc et dispose d’une piscine. Autre exemple avec le River Bend Lodge, son restaurant gastronomique et son spa. 

Des logements sont aussi répartis aux alentours du parc, à des tarifs plus ou moins similaires. Nous vous conseillons malgré tout de choisir un hébergement à l’intérieur du parc dans la mesure du possible.  

Le Parc National des Éléphants d’Addo : autres informations pratiques

Géographie

Avec une superficie de 120 000 hectares, l’Addo Elephant Park est le troisième plus grand parc d’Afrique du Sud. Il est situé au Sud du pays, à quelques kilomètres de Port Elizabeth, la capitale du Cap Oriental. Le parc est divisé en trois section : Zuurberg, Darlington et Woody Cape. L’altitude varie entre 250 mètres et 970 mètres dans la région de Zuurberg. 

Le Parc National des Éléphants d’Addo a pour particularité d’inclure une réserve marine. La biodiversité du parc est riche. On dénombre cinq biomes, alors que d’autres parcs comme le Parc Kruger n’en compte qu’un. Forêts, forêts tropophiles, prairies, brousses et étendues semi-désertiques composent le paysage du parc. 

Météo

Le Parc Addo est situé dans une région semi-aride à aride. Le climat est relativement stable tout au long de l’année. 

On observe cependant deux périodes où les pluies sont plus intenses : Octobre-Novembre et Février-Mars. Pendant l’été austral, de Novembre à Avril, les températures s’élèvent en moyenne à 20-25° avec des pics qui dépassent les 30° pour les journées les plus chaudes. Pendant les mois d’hiver, les températures baissent pour se situer autour des 10-15°, avec notamment des nuits fraîches. Le brouillard est fréquent dans cette région. 

Quand visiter

Avec son climat tempéré, le Parc National des Éléphants d’Addo se visite toute l’année. Pendant la saison sèche de Décembre à Avril, les animaux sont facilement observables autour des points d’eau qui se font plus rares. Pendant les mois d’hiver austral, la fraîcheur à l’aube et au coucher du soleil crée de beaux spectacles de chasse. 

Le Parc fait partie des quelques lieux épargnés par le paludisme.