Parc National de Chobe

Le guide complet

Le parc national de Chobe, situé au Botswana, est le troisième plus grand du pays après la Réserve du Kalahari Central et le Parc National de Gemsbok. Le parc de Chobe fait partie des parcs bénéficiant de la plus importante biodiversité entre grandes plaines, marécages et forêts. Il offre la plus riche concentration d’animaux sauvages d’Afrique ! Ce parc est incroyable, on le nomme le royaume des éléphants.

Pourquoi se rendre au Parc National de Chobe ?

Le Parc de Chobe tient sa renommée internationale de sa biodiversité et de son impressionnante population d´éléphants, environ 50 000 pachydermes ! Ces éléphants du Kalahari comptent parmi les plus gros spécimens de leur espèce, ils sont très impressionnants et majestueux.

elephant chobe

Quant aux lions du Parc de Chobe, ils sont réputés pour leur capacité à chasser ces éléphants, du plus jeunes au plus anciens !

Le parc est divisé en 4 zones qui offrent chacune un écosystème riche différent, ce qui en fait un parc incontournable d’un safari au Botswana. Il s’étend de la rivière Chobe au nord jusqu’au Delta de l’Okavango au sud-ouest.

La zone de Serondela

La zone de Serondela, la berge de la rivière Chobe, située à l’extrême nord-est est la partie la plus visitée du parc. La présence de la rivière Chobe est clef. C’est un important point d’eau pour les éléphants, les girafes et les buffles, surtout pendant la longue période de sécheresse qui s’étend du mois de mai à octobre. Autour du cours d’eau se réunissent également de nombreux oiseaux comme le guêpier carmin. Pendant cette période sèche, différentes espèces de cigognes, de canards ou d’ansériformes s’en rapprochent.

La zone du marais de Savuti

Cette zone s’étend sur 10 800 km2 à l’ouest du parc. Le marais est alimenté par le canal de Savuti qui s’assèche pendant de longues périodes avant de se remettre à couler soudainement. Cette région est couverte de prairies et de savane avec, par conséquent, une faune très prospère.

Les safaris pendant la saison sèche sont un moment propice pour observer des rhinocéros, des phacochères, des koudous, des impalas, des zèbres, des gnous mais aussi des éléphants d’Afrique. Pendant la saison des pluies, plus de 450 espèces d’oiseaux se retrouvent sur cette partie du parc, ainsi que des lions, hyènes et parfois des guépards !

lion

Cette région est très réputée pour la migration annuelle de zèbres et des prédateurs et pour ses lions de Savuti et leur capacité à chasser les plus gros des éléphants.

Le marais de Linyanti

Il est localisé au nord-ouest du parc est adjacent à la rivière Linyanti. Cette partie du parc offre une grande concentration d’animaux sauvages comme des lions, des léopards, des lycaons, des antilopes rouannes, des antilopes noires, des hippopotames et évidemment des éléphants d’Afrique. Quelques cobe de Lechwe, guibs d’eau ou encore crocodiles du Nil peuvent également être aperçus, même s’ils sont plus rares. Les oiseaux sont très présents dans cette région.

Entre les marais de Savuti et de Linyanti

La zone est sèche, moins connue et moins fréquentée mais très intéressante car on y trouve des élands, et donc aussi un haut lieu du safari.

Comment visiter le Parc National de Chobe?

Chobe est l’un des parcs les plus visités d’Afrique, son accès contrairement à de nombreux autres safaris est très facile, il se trouve à seulement 10 minutes en voiture de l’aéroport de la ville de Kasane et à plus ou moins 2 heures des Chutes Victoria, spot très touristique qui accueille de nombreux visiteurs toute l’année.

La version la plus classique pour les safaris reste en 4×4, dans un véhicule adapté. Il est ainsi facile de parcourir le Parc National de Chobe sur des kilomètres pour découvrir toute sa richesse.

Votre guide vous accompagnera dans votre safari sur les traces des animaux sauvages pour optimiser vos chances d’en apercevoir le plus possible.

Ce parc incroyable offre également la possibilité d’une croisière sur la rivière Chobe, navigable toute l’année.
Cette croisière est incontournable lors de votre voyage surtout si vous optez pour un safari l’après-midi ! Le paysage, les éléphants au bord de l’eau qui viennent se baigner, les hippopotames…et de nombreux animaux qui viennent boire sur les rives.

Le coucher du soleil offre un spectacle incroyable et inoubliable et tout cela au calme, au rythme de la rivière ! Il est possible de faire des croisières de 2 ou 3 nuits pour profiter un maximum de cet environnement féerique et hors du temps !

Une dernière surprise est proposée par le parc, une visite des plus originale et inattendue ! Un safari via les airs ! A bord de petits avions, le spectacle de l’immensité du domaine est époustouflant et fait ressortir toute la beauté de la vie sauvage en perpétuelle mouvement.

Tarif et réglementation

L’entrée au Parc est assez onéreuse, 120 US$ par jour et par personne. Cependant, il est possible de prendre un tour depuis la ville de Kasane, à la journée, pour les plus petits budgets.

Comme vous le savez, un safari est très différent d’une visite de zoo : le Parc est une réserve nationale contrôlée et réglementée, un certain nombre de règles doivent donc être respectées pour garantir la sécurité des voyageurs et préserver la faune et la flore.

En voici une liste non exhaustive :

  • L’entrée et la circulation dans le parc de Chobe sont interdites en dehors des horaires d’ouverture. Il est impératif d’être rentré au camp avant la tombée de la nuit pour la sécurité de tous.
  • Il est indispensable d’avoir un permis dédié, délivré par les autorités du Botswana, pour rentrer et circuler dans le parc.
  • Chaque personne devra être enregistrée à son arrivée et à son départ.
  • Le camping sauvage est interdit, il est beaucoup trop dangereux de s’improviser un campement au milieu des animaux sauvages. Le camping est donc autorisé uniquement dans les sites prévus et étudiés à cet effet.
  • La conduite est limitée à 40km/h.
  • Il est interdit de faire du hors-piste .
  • Il est interdit de nourrir ou perturber la vie animale
  • Il est interdit de sortir de son véhicule sauf aux points d’observation identifiés
  • etc
elephant

Où dormir au Parc National de Chobe ?

Comme pour de nombreux safaris, plusieurs options sont possibles, selon les envies et les budgets.

Le camping

Des aires de camping sont aménagées pour passer la nuit sous des tentes en pleine nature. Cette formule est idéale pour les moyens budgets. Les petits budgets préfèreront faire un aller-retour dans la journée entre Kasane et le parc afin de dormir dans les hôtels de la ville moins onéreux

En bivouacs

Il est possible d’être logés dans des bivouacs de luxe. Les emplacements sont choisis avec le plus grand soin pour offrir la meilleure expérience entre tranquillité en plein cœur de la nature et quelques moments intenses face à cette vie sauvage en perpétuel mouvement. Un guide et une équipe dédiés accompagnent des petits groupes privés, souvent pour des safaris de plusieurs jours.

Les lodges

Une option plus “luxe” qui fait rêver avec un service d’exception. Ils bénéficient souvent d’un emplacement privilégié au bord de la rivière ou au cœur d’un parc. Même si ce choix de logement est souvent très prisé, la structure même des lodges permet de s’isoler ou de se poser dans un endroit discret, au calme pour profiter d’une vue incroyable sur la vie sauvage.

En ce qui concernent le safari de Chobe, le Chobe Game Lodge est l’unique lodge en plein cœur du parc national. Il se situe tout au nord-est du parc, directement au bord de la rivière Chobe !

Les hôtels

Les hôtels sont situés à l’extérieur du parc, dont de très nombreux dans la ville de Kasane avec un large choix d’offres, les tarifs sont variables d’un hôtel à l’autre mais restent cependant plutôt élevés. Il ne vous restera plus qu’à vous rendre aux portes du parc de Chobe au petit matin pour y passer la journée et profitez de votre safari.

Le Parc National de Chobe : autres informations pratiques

Météo

Au parc de Chobe, il y a 2 saisons principales. La température moyenne annuelle au parc de Chobe avoisine les 25°C. La saison sèche dure d’avril à octobre, avec des températures variables. Entre juin et août, les nuits sont fraîches et les journées assez chaudes, tandis que les températures culminent à 35°C en octobre. La saison des pluies débute en novembre, et dure jusqu’en mars, avec des pluies variables selon les mois (pic en janvier).

Quand visiter ?

Entre les mois de mai et octobre, pendant la période de sécheresse, les animaux se réunissent autour de la rivière Chobe, une des seules sources d’eaux de la région en cette période, ils sont ainsi plus faciles à repérer. Pendant la saison des pluies, du mois de décembre au mois d’avril, les animaux se déplacent plus car ils trouvent plus facilement de l’eau.

Santé

Le meilleur conseil lorsqu’on voyage en pleine nature pour un safari est de consulter votre médecin et de partager avec lui votre itinéraire. Il vous expliquera les maladies présentes sur le territoire et les médicaments à prendre pour vous protéger ou vous soigner. Cependant, certains vaccins sont recommandés par l’institut Pasteur comme l’hépatite B, la Rage, la Typhoïde pour de longs séjours dans des zones isolées mais également le Paludisme, qui lui concerne seulement le nord du pays.

Heureusement, certains gestes simples du quotidien permettent de limiter le risque de transmission de certaines maladies et notamment du paludisme. Il est très important d’utiliser un puissant répulsif de moustiques et de porter des vêtements couvrants, surtout à la nuit tombée.

Il n’est pas rare que les chambres d’hôtel ou de lodges mettent à votre disposition des prises anti-moustiques et une moustiquaire pour dormir. Renseignez-vous avant de partir pour pouvoir anticiper ce point au moment de faire vos valises !

En Afrique, le soleil tape très fort, un écran total pour toute la famille est plus que recommandé ! Sans oublier une protection pour votre tête comme un chapeau ou une casquette et des lunettes de soleil. Enfin, une petite trousse de secours est toujours appréciable. Vous pouvez en discuter avec votre pharmacien directement ou avec votre médecin si vous préférez.