Parc National de Banhine

le guide complet

Peu touristique, le Parc National de Banhine a pourtant plusieurs cordes à son arc. La multitude d’espèces d’oiseaux, les troupeaux d’herbivores paisibles en passant par ses paysages à couper le souffle, ce parc du Sud du Mozambique vaut le détour. Voici un guide pour vous aider à préparer votre visite du Parc National de Banhine.

Pourquoi se rendre au Parc National de Banhine

Les animaux de Banhine

Le Parc National de Banhine fut initialement créé en 1973 pour protéger les populations de girafes et d’autruches. Malheureusement, tout comme le parc national de Limpopo, les guerres civiles et le braconnage qui ont suivi ont décimé une bonne partie de la faune du parc.

Aujourd’hui, certaines espèces se sont implantées durablement dans le parc :

  • les zèbres ;
  • les hyènes ;
  • les léopards ;
  • les guépards ;
  • les buffles du Cap ;
  • les gnous ;
  • les servals ;
  • les autruches ;
  • les impalas ;
  • les grands koudous ;
  • les reduncas ;
  • les cephalophinaes ;
  • les steenboks ;
  • les ourébis ;
  • les porcs-épics ;
  • les phacochères.

Les autorités travaillent à la réintroduction d’autres animaux sauvages, notamment à travers le rattachement au Parc Transfrontalier du Limpopo qui facilitera la circulation de la faune.

zebre banhine

Le Parc de Banhine étant composé de vastes étendues humides, 18 espèces de poissons résident dans les lacs, étangs et rivières. Mais ce n’est pas à Banhine que vous pourrez observer le Big Five ou encore les girafes qui y sont absents.

L’observation des oiseaux

Les régions humides du Nord du parc sont l’habitat idéal des oiseaux grâce aux plaines inondées, aux lagons, aux rivières et cours d’eau comme la rivière Changane. Les amateurs d’ornithologie ont de quoi se régaler à Banhine avec plus de 300 espèces d’oiseaux à observer dans le parc mais aussi près de mille espèces d’oiseaux migrateurs. On rencontre notamment des grues caronculées (espèce en danger), des oedicnèmes vermiculés, des jabirus d’Afrique ou encore des pélicans blancs.

cigogne limpopo
Jabirus d’Afrique

Des paysages époustouflants

À sa création, le Parc de Banhine était surnommé le “Serengeti du Mozambique” à cause de ses vastes étendues de plaines avec ses troupeaux d’herbivores, constituant des paysages splendides. Même si la faune reste limitée, le Parc de Banhine vaut le détour rien que pour la beauté spectaculaire de ce paradis naturel et sauvage.

Tarif et réglementation

Tarif

Le Parc National de Banhine est une destination peu touristique et il est difficile de connaître les tarifs d’entrée actuels. Nous ne manquerons pas de mettre à jour cette information dès que les derniers tarifs en vigueur nous auront été communiqués.

Réglementation

Comme dans tous les parcs nationaux lors d’un safari au Mozambique, vous devrez respecter les animaux et la flore. Pour votre sécurité, il est impératif de respecter les limitations de vitesse, rester sur les pistes et ne pas sortir de son véhicule en dehors des zones autorisées.

Les safaris se réalisent en autonomie dans le Parc de Banhine. C’est une région difficile d’accès à cause des risques d’inondations, notamment pendant la saison des pluies. Un 4×4 est indispensable pour arpenter le parc et il est fortement déconseillé d’emprunter des routes inondables en cas de fortes pluies.

Où dormir au Parc National de Banhine

À ce jour, les infrastructures touristiques sont encore peu développées voire inexistantes à Banhine. Les possibilités de logement se limitent au camping sauvage au sein du parc, après obtention d’une autorisation auprès des autorités. Vous devrez amener votre propre équipement de camping. Les autres offres d’hébergement se situent à l’extérieur du parc, dans le Parc Transfrontalier du Limpopo par exemple.

Parc National de Banhine : autres informations pratiques

Géographie

Situé au Sud du Mozambique, le Parc National de Banhine s’étend sur une superficie de plus de 7 000 km². Son altitude varie entre 67 et 133 mètres. Il appartient à la région de Gaza et Maputo est à environ 800 km au Sud. Un projet est en cours pour inclure le Parc National de Banhine au Parc Transfrontalier de Limpopo, créant ainsi une zone protégée de plus 95 000 km².

Même si les précipitations sont relativement faibles, la région Nord du parc est très humide, et souvent inaccessible pendant la saison des pluies.

Météo

Le Parc de Banhine connaît deux saisons :

  • une saison sèche d’avril à octobre ;
  • une saison des pluies de novembre à mars.

Pendant l’hiver, les températures sont plus fraîches et tournent autour de 15 à 20°C. Le soleil brille et le ciel est clair. Pendant la saison humide, le climat est plus lourd et plus chaud, avec parfois des cyclones.

Quand visiter ?

La meilleure période pour visiter le Parc National de Banhine est pendant la saison sèche. L’ensemble du parc est accessible et les animaux sont plus facilement observables près des points d’eau et dans les herbes devenues rases.

antilope Banhine

La saison des pluies est fortement déconseillée, même si c’est l’apogée pour l’observation des oiseaux ! La plupart des routes sont impraticables et vous risquez de vous retrouver bloqué. Les mois intermédiaires, notamment septembre et mai, sont aussi une bonne alternative pour la beauté des paysages.

FAQ

Où se trouve le Parc National de Banhine ?

Le Parc National de Bahnine se trouve au Sud du Mozambique, à environ 800 km au Nord de Maputo.

Quand visiter le Parc National de Banhine ?

Le Parc National de Banhine se visite pendant la saison sèche, lorsque les routes sont praticables et les animaux plus facilement observables.

Quels animaux peut-on voir ?

Le Parc de Banhine est réputé pour l’observation des oiseaux. Vous pourrez aussi rencontrer de nombreux herbivores et quelques prédateurs. De nombreuses espèces de poissons sont aussi présentes.