Cratère Ngorongoro : le guide complet

Située au Nord de la Tanzanie, l’aire de conservation Ngorongoro est l’un des parcs les plus visités de la Tanzanie. Réputé pour ses paysages incroyables et sa faune abondante, le parc Ngorongoro est une zone protégée et inscrite au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. 

Parcourez notre guide pour découvrir cette destination de la Tanzanie à ne surtout pas manquer. 

Pourquoi se rendre au Parc Ngorongoro ?

Un safari dans le cratère de Ngorongoro

L’effondrement de l’un des volcans de la région a laissé place à une vaste (la plus grande au monde !) caldeira parfaitement dessinée de plus de 20km de diamètre.

Ce sont sur ces hauts plateaux de Ngorongoro que l’on peut profiter de la plus forte densité de mammifères prédateurs d’Afrique.

La nature abondante, les pâturages fertiles et les lacs et plans d’eau font de ce lieu un endroit idéal pour les animaux. C’est aussi un lieu de passage pour les animaux qui migrent entre le Sud de la Tanzanie et le Kenya au Nord. 

Sur les plus de 260 km2 d’étendue, vous verrez donc au cours d’un safari de nombreux mammifères : zèbres, gnous, buffles, gazelles, guépards, léopards, lions, hyènes, éléphants, hippopotames, rhinocéros pour ne citer qu’eux. La population importante de hyènes offre souvent de jolis spectacles de chasse.

Crédits : Ngorongoro par Paul Balfe (CC BY 2.0)

Il est plus rare de voir des girafes, des impalas ou encore des crocodiles dans le cratère de Ngorongoro, qui n’osent se risquer sur les bords escarpés du cratère.

Ngorongoro accueille aussi une population importante d’oiseaux. Plus de 500 espèces ont été répertoriées, dont l’autruche, le pélican, la grue couronnée, le flamant rose, le vautour, et bien d’autres.

Un safari au Ngorongoro, c’est donc :

  • des paysages à couper le souffle
  • une population d’animaux sauvages très importante
  • une flore riche et variée

C’est sans surprise que visiter le parc de Ngorongoro fait parti de l’itinéraire de nombreux voyageurs en Tanzanie. Vous ne serez donc pas les seuls à vous y rendre. Mais, cela n’enlève rien à la magie du lieu qui reste un incontournable lors d’un safari en Tanzanie

Comptez une journée pour un safari dans le cratère Ngorongoro et un jour supplémentaire pour visiter l’aire de conservation de Ngorongoro et ses alentours. 

Les autres activités à faire 

Randonnées et visite d’un village Masaï

Alors que le cratère de Ngorongoro est interdit aux piétons, il est possible de faire des randonnées et du trekking à travers les vastes étendues de l’aire de conservation de Ngorongoro. Vous y découvrirez des paysages tout aussi sublimes et vous pourrez voir de près des animaux sauvages, sans la barrière imposée par un safari en 4×4. 

Ces nombreux circuits de randonnée au Ngorongoro sont généralement organisés par des agences locales. Vous serez accompagné par un guide local et un ranger.

Source

Les longues balades seront l’occasion de croiser des éleveurs Masaï et leur troupeaux mais aussi de visiter l’un des nombreux villages typiques Masaï. 

Les Gorges d’Olduvai

Il s’agit d’un site préhistorique situé au Nord-Est du parc Ngorongoro. C’est dans ce canyon que furent retrouvés des os fossiles d’espèces humaines et animales de plus de 2 millions d’années. 

Aujourd’hui, le lieu dispose d’un petit musée ainsi que d’une zone protégée. Le tarif d’entrée est de $35 par personne et vous devez vous faire accompagner d’un guide officiel. C’est aussi un incontournable de la région de Ngorongoro. 

Comment se rendre au Parc Ngorongoro

La visite de l’aire de conservation Ngorongoro est souvent combinée avec un safari dans les parcs nationaux de Manyara, Tarangire ou du Serengeti

Pour vous rendre au Parc Ngorongoro, vous pourrez choisir entre l’avion ou la route. Les vols internes sont très onéreux. La plupart des voyageurs vont à Ngorongoro en véhicule. Depuis Arusha, la route de 160 km est entièrement goudronnée et il faudra compter environ 3 heures de trajet.

Un 4×4 n’est pas forcément nécessaire sur cette route. Par contre, il est vivement recommandé pour visiter le cratère de Ngorongoro. 

La plupart des voyageurs arrivant d’Arusha entre dans la zone protégée par la porte de Loduare, située au sud. Une fois entré dans l’aire de conservation de Ngorongoro, vous pourrez accéder au cratère par l’une des trois routes :

  • Seneto, uniquement pour les descentes
  • Lerai, uniquement pour les montées (attention aux véhicules qui vont malgré tout à contre-sens)
  • Lemala (Sopa), pour les descentes et les montées

Le parc Ngorongoro est ouvert de 6h à 18h, sauf la porte de Seneto qui ferme à 16h. 

Tarif et réglementation

Ngorongoro : prix d’entrée

La visite de l’aire de conservation de Ngorongoro et du cratère est payante :

  • $60 par adulte pour entrer dans l’aire de conservation
  • un forfait pour le véhicule en fonction du poids (et donc du nombre de passagers) qui s’élève entre $200 et $300 pour entrer dans le cratère

Réglementation du parc

Pour visiter le cratère de Ngorongoro ainsi que les Gorges d’Olduvai, il est obligatoire de se faire accompagner par un guide officiel et approuvé par NCAA (l’aire de conservation).

La visite du cratère est limitée à une durée de 6h. Cela signifie que vous ne pourrez pas  faire un safari à Ngorongoro le matin puis un safari le soir sans devoir payer à nouveau les droits d’entrée. 

Les règles communes aux safaris en Afrique s’appliquent :

  • respect de la faune, de la flore et des populations locales
  • rester à bord du véhicule dans le cratère
  • pas plus de 5 véhicules s’approchant d’un animal
  • ramasser ses détritus

Où dormir au Parc Ngorongoro ?

Lors de votre visite de l’aire de conservation de Ngorongoro, vous pourrez choisir entre plusieurs types d’hébergement. 

Certains sont situés sur les bords du cratère. Ils ont pour avantage d’offrir une vue imprenable sur le cratère. Leur proximité permet aussi de débuter un safari aux premières heures et d’en finir un jusqu’en fin de journée. Sans surprise, ces logements sont très onéreux, les plus chers de la Tanzanie. 

Pour un hébergement plus abordable, il faudra donc se diriger du côté de Karatu (la dernière ville après Arusha) ou en périphérie de l’aire de conservation. Les choix d’hébergement sont alors vastes, à des rapports qualité/prix très satisfaisants. Par contre, il faut prévoir au minimum 1 heure de trajet pour atteindre le cratère, difficilement compatible avec un safari aux aurores. 

Le camping

Il existe plus d’une quinzaine de campings dans l’aire de conservation de Ngorongoro. Il est cependant interdit de camper au sein du cratère. 

Tous les campings, à l’exception du camping Simba situé près du siège de la NCAA, sont des “campings spéciaux”. Ils sont réservés à un usage exclusif. Sans infrastructures, ils sont destinés aux safaris organisés qui voyagent avec tout le nécessaire pour camper. La plupart sont de grands campings, mais certains comme ceux près du cratère d’Empakaai, sont limités à un nombre restreint de voyageurs. 

Les campings peuvent être réservés auprès du siège de la NCAA ou à l’office de tourisme d’Arusha-Ngongoro. 

Les lodges

Vous aurez le choix parmi de nombreux lodges, en dur ou en camp de toile. De niveau standard ou plus luxueux, les lodges vous proposent des prestations de qualité : restauration, bar, piscine, service de chambre, climatisation … 

Les deux plus récents, Ngorongoro Sopa Lodge et Ngorongoro Serena Lodge, offrent un bon rapport qualité/prix. 

Le Parc Ngorongoro : autres informations pratiques

Géographie du cratère Ngorongoro

Des montagnes, des vallées, des plateaux et des cratères d’origine volcanique constituent le décor de la région de Ngorongoro.

Crédits : Ngorongoro par René Mayorga (CC BY-SA 2.0)

Située au Nord de la Tanzanie, l’aire de conservation Ngorongoro s’étend sur plus de 8 000 km2. L’altitude varie entre 960 mètres à 3 648 mètres. Elle est entourée d’autres grands parcs de la Tanzanie, comme Manyara et Tarangire au Sud-Est et Serengeti au Nord-Ouest. On retrouve aussi deux lacs aux alentours, le lac Natron au Nord-Est et le lac Eyasi au Sud-Est, qui attirent de nombreux animaux.  

Le cratère de Ngorongoro est quant à lui à une altitude allant de 1700 mètres au creux du cratère et jusqu’à 2300 mètres aux abords. 

Météo

La région du parc de Ngorongoro connaît un climat subtropical. Du fait de son altitude, les nuits sont fraîches et les températures plus douces pendant la journée. A 2300 mètres d’altitude, on relève des températures allant de 8 à 19 degrés un jour de Juillet et de 10 à 23 degrés en Janvier. 

Les nombreux reliefs ont tendance à arrêter les nuages au-dessus de la région, ce qui entraîne des précipitations plus élevées que dans les régions voisines. La saison sèche court de Juin à Septembre, avec des pluies très rares même si les nuages peuvent toujours être présents. A contrario, d’Octobre à Mai, il s’agit de la saison des pluies avec les “petites pluies” de d’Octobre à Décembre et les “longues pluies” de Mars à Mai. 

Quand visiter

Grâce à la richesse des sols et la présence du lac Magadi et de deux autres points d’eau, les animaux sont présents dans l’aire de conservation de Ngorongoro et au coeur du cratère tout au long de l’année. Chaque saison présente ses avantages et ses inconvénients.

Pendant la saison sèche, les animaux se regroupent autour du lac, ils sont plus faciles à observer. C’est par conséquent la saison la plus touristique, vous ne serez pas les seuls à vous y rendre. 

Pendant la saison des pluies, la flore est verdoyante et luxuriante. Les animaux sont toujours présents alors que les visiteurs sont beaucoup moins nombreux. C’est idéal pour un safari au Ngorongoro plus authentique et exclusif. Les routes d’accès sont parfois plus difficilement praticables.