Masai Mara : le guide complet

Parmi les plus belles réserves d’Afrique, et certainement la plus connue au Kenya, la réserve nationale Masai Mara est une destination incontournable pour un safari au Kenya

Classée depuis 1974 comme réserve nationale, Masai Mara s’étend sur plus de 1500 km2 et contribue, avec le parc tanzanien de Serengeti, à l’un des écosystèmes les plus riches d’Afrique. Vous trouverez dans ce guide toutes les informations sur la réserve nationale de Masai Mara.  

Pourquoi se rendre au Masai Maraï ?

Un safari au Masai Mara

Réserve naturelle emblématique, l’abondance de la faune et de la flore du Masai Mara garantit des paysages magnifiques et offre la chance de pouvoir observer de nombreux animaux. 

Un safari au Masai Mara est une expérience incontournable lors d’un voyage au Kenya, et une des réserves du Kenya les plus visitées.

Du côté de la faune, vous partirez bien évidemment à la recherche du “Big Five”, à savoir le lion, l’éléphant, le léopard, le rhinocéros et le buffle. Mais vous pourrez aussi découvrir bien d’autres animaux : girafes, hippopotames, crocodiles, hyènes, guépards, antilopes,… ainsi que plus de 500 espèces d’oiseaux. 

Le principe même du safari est bien différent d’un zoo. Lors d’un safari, vous arpenterez les pistes de la réserve ou du parc en espérant voir des animaux sauvages. Patience est donc de mise. Et même si la concentration d’animaux sauvages dans le Masai Mara est parmi les plus élevée d’Afrique, il est malheureusement possible que vous ne puissiez pas apercevoir tous les animaux. 

La réserve de Masai Mara (et le parc tanzanien du Serengeti dans son prolongement) est particulièrement connue pour la célèbre migration de millions de gnous, zèbres et antilopes du sud vers le nord. C’est entre Juillet et Octobre que l’on peut observer ces animaux traverser la dangereuse rivière Mara.

Spectacle impressionnant, les prédateurs terrestres et marins sont aussi présents. 

La flore de la réserve du Masai Mara est riche et diversifiée. Savanes, montagnes et forêts offrent des paysages variés et changeants selon les saisons. Les plaines verdoyantes gorgées d’eau par les courtes pluies abondantes alternent avec des steppes de savanes dorées pendant la saison sèche. Grâce aux nombreuses rivières, les terrains sont arborés et servent d’abris à de nombreux animaux et oiseaux.  

Les autres activités dans la réserve de Masai Mara et aux alentours

Même si le safari est l’activité phare du parc de Masai Mara, de nombreuses autres activités sont à disposition des voyageurs. 

La visite d’un village Masai

La réserve naturelle de Masai Mara tient son nom des tribus qui l’habitent, les Masais, et de la rivière qui la traverse, Mara. 

Masai est le nom des tribus vivant sur ces terres, aussi bien du côté du Kenya que de la Tanzanie. Plusieurs villages Masai sont répartis à travers la réserve et il est possible d’en visiter certains, les plus habitués aux touristes. Moyennant un prix d’entrée du village (généralement une dizaine d’euros pour un couple), vous pourrez alors découvrir les danses et chants traditionnels, la visite d’une habitation, leur activité organisée autour du bétail ou encore l’allumage d’un feu. 

Un safari en montgolfière

La visite de Masai Mara est aussi l’occasion de survoler la réserve en montgolfière. C’est une façon originale de découvrir ces paysages, vus d’en haut. Le départ se fait généralement avant le lever du soleil, aux alentours de 5h du matin, dans le but d’être dans les airs au moment du lever du soleil. Vous survolerez les plaines de la réserve pendant environ 1h, surplombant entre autres les troupeaux de gnous et zèbres. 

C’est aussi le paysage à perte de vue qui rend cette expédition inoubliable

Niveau budget, les tarifs sont plus élevés qu’un vol en montgolfière en France par exemple. Ce site propose une réservation en ligne pour environ 400€, avec petit-déjeuner et champagne inclus. Cela reste dans la moyenne des tarifs. Il est aussi possible de réserver ce vol avec une agence de voyage ou le lodge où vous serez hébergé. 

L’orphelinat des éléphants

Un safari dans la réserve Masai Mara est aussi l’occasion de visiter l’orphelinat pour éléphanteaux et rhinocéros de Sheldrick situé dans le parc voisin de Tsavo.

Blessés ou démunis de leurs parents, les jeunes éléphants sont accueillis et soignés dans ce parc qui favorise leur réintégration dans leur milieu naturel. Vous pourrez approcher es éléphanteaux, les observer être nourris au lait ou les voir jouer dans le parc. 

Les randonnées

Il est interdit de se déplacer à pieds à travers la réserve de Masai Mara.

Seules les excursions en 4×4 sont autorisées en suivant des règles strictes. 

Pour faire une randonnée au Kenya, il faudra se rendre dans l’une des zones de conservation (Mara Naboisho Conservancy par exemple) situées tout autour de la réserve. Ici, les randonnées à pied, de nuit et hors sentiers sont autorisées, accompagné d’un guide. Ce sera pour vous l’occasion de suivre les traces et les empreintes des animaux, observer des nids d’oiseaux ou encore les carcasses laissées par les prédateurs. Choses que vous aurez plus de difficulté à voir à bord d’un 4×4. 

Comment se rendre au Masai Mara ?

Comme la plupart des réserves naturelles d’Afrique, l’accès n’est pas des plus aisé. Il n’existe que deux façons de se rendre au Masai Mara :

  • Par avion : C’est l’option la plus rapide. Comptez environ 45 minutes de vol en partant de Nairobi ou 2 heures de vol depuis Mombasa. Cela coûtera environ $200. 
  • En voiture

En voiture, ou plutôt en 4×4, il faudra prévoir entre 5 et 7 heures de trajet selon la destination finale dans le parc. La route, qui consiste surtout en des pistes caillouteuses, est longue et chaotique, mais on profite de magnifiques paysages. Cette option, la moins chère, n’est cependant envisageable que pendant la saison sèche de Juillet à Octobre lorsque l’accès à toutes les routes est possible. Ce chemin traverse la vallée du Rift et la ville de Narok. 

Ensuite, six portes permettent d’entrer dans la réserve naturelle de Masai Mara :

  • Au Nord : Oloololo Gate et Musiara Gate 
  • A l’Est : Talek Gate et Sekanani Gate
  • Au Sud : Ololaimutia Gate et Sand River Gate

C’est ici que vous paierez votre droit d’entrée au parc de Masai Mara, sauf si le safari fait parti d’un package. 

Tarif et réglementation

Masai Mara : prix d’entrée

L’entrée de la réserve de Masai Mara est payante et les tarifs sont les suivants :

  • $70 par adulte et $40 par enfant par jour, avec les nuits dans le parc
  • $80 par adulte et $45 par enfant par jour, avec les nuits à l’extérieur du parc

En réservant avec une agence de voyage ou un tour opérateur un package “parc + hébergement” par exemple, il est possible de faire quelques économies. 

La réglementation de la réserve de Masai Mara

On le répète, mais visiter le Masai Mara n’est pas comme visiter un zoo :

  • Le Masai Mara est une réserve nationale contrôlée et réglementée.
  • Elle a pour but de protéger et préserver la faune et la flore locale.

Lors d’un safari dans le Masai Mara, un certain nombre de règles doivent être respectées pour garantir la sécurité des voyageurs et des animaux : 

  • les véhicules sont autorisés à rouler de 6h à 19h à une vitesse maximale de 50 km/h
  • les véhicules peuvent quitter les pistes et s’approcher des animaux uniquement par le chemin le plus court et en respectant une distance de 25 mètres minimum 
  • le hors-piste est interdit dans la zone autour de la rivière
  • il est interdit de sortir du véhicule sauf aux points d’observation et dans les zones dédiées au picnic ; il ne faut jamais s’éloigner de plus de 25 mètres de son véhicule
  • le bruit émis par le véhicule doit être limité, la radio coupée et le chuchotement est de vigueur lorsque l’on s’approche des animaux
  • cinq véhicules maximum sont autorisés près des animaux
  • il est interdit de nourrir les animaux
  • il est interdit de ramasser des éléments naturels (plantes, fleurs, os, cailloux, …)
  • les détritus doivent être conservés dans le véhicule et jetés dans les poubelles une fois de retour au logement

Où dormir au Masai Mara ?

Un safari dans le Masai Mara se réalise sur plusieurs jours, Vient donc la question du logement. Plusieurs possibilité s’offrent à vous. 

Le camping

Les plus baroudeurs pourront dormir dans des tentes sur des aires de camping aménagées. L’immersion sera la plus totale puisque vous dormirez sous une toile de tente au beau milieu de la faune sauvage. 

Le confort est limité avec parfois un accès à l’eau courante, des douches et des toilettes.

Un guide tient la garde toute la nuit pour garantir votre sécurité. Vous serez réveillé par le chant des oiseaux, les cris des singes ou les rires des hyènes ! C’est bien évidemment l’option la moins chère et elle conviendra donc aux plus petits budgets. 

Les tentes safari

Les tentes safari, campements de tente ou campements de toile selon leur appellation, sont des hébergements en tente avec souvent un plancher en dur ou un toit de makuti (en chaume ou palme). 

Très confortables, avec tout le nécessaire, les chambres sont soigneusement décorées. Vous disposez de votre propre salle de bain avec eau chaude, souvent une terrasse face à la savane et tout le service d’une résidence de tourisme (restaurant, piscine, …). On reste proche de la nature tout en profitant du confort d’une installation en quasi-dur. 

C’est une forme de camping luxueux et on en trouve à tous les niveaux de gamme. Les prix varient de $100 la nuit à quelques centaines de dollars (parfois même plus chers que certains lodges ci-dessous). 

Le Basecamp de Masai Mara, fortement engagé auprès de l’environnement et des populations locales, est un endroit très apprécié des voyageurs comme l’indique sa note de 5/5 sur Trip Advisor

Les lodges

Les lodges sont des logements plutôt en dur du type bungalows ou chambres indépendantes, mais aussi parfois des tentes améliorées. Ils sont généralement luxueux mais surtout très touristiques. La pension complète ou demi-pension est presque systématiquement inclue. 

Moins intimes que les tentes safari, ils sont souvent construits au coeur d’un parc ou d’un jardin privé bien entretenu. Le service est de grande qualité

Les tarifs varient fortement d’un lodge à un autre, certains étant très prestigieux. Le Little Governor’s Camp par exemple est l’un des rares lodges situé au coeur de la réserve de Masai Mara. 

Les hôtels

Loger dans un hôtel est aussi une possibilité lors d’un safari dans le Masai Mara. Cependant, ils sont tous situés à l’extérieur de la réserve. Il existe plusieurs hôtels dans la région à des tarifs certes variables mais relativement élevés. Le service y est généralement de qualité. Vous aurez alors à franchir l’une des portes de la réserve chaque jour pour le safari. 

Le Masai Mara : autres informations pratiques 

Géographie

Située au Sud-est du Kenya, la réserve nationale de Masai Mara s’étend sur 1510 km2. A la frontière avec la Tanzanie, elle est le prolongement naturel du Parc National de Serengeti (en Tanzanie). C’est un plateau vallonné qui varie de 1500 à plus de 2000 mètres d’altitude. 

Météo

La réserve de Masai Mara bénéficie d’une météo plutôt ensoleillée pendant la majeure partie de l’année. On observe deux périodes de pluie : une en Novembre appelée la petite saison des pluies et une qui dure de Mars à Mai, la grande saison des pluies.

L’avantage est que ces pluies, quelle que soit la saison, sont courtes et le soleil reste prédominant chaque jour. 

Du côté des températures, elles restent relativement stables tout au long de l’année. Elles se situent entre 28 et 32 degrés pendant la saison chaude d’Octobre à Mars et plutôt autour des 25 degrés entre Mai et Août. Du fait de l’altitude, les nuits sont généralement fraîches et peuvent descendre sous les 10 degrés notamment de Juin à Août. 

Quand visiter

La période la plus favorable pour visiter la réserve de Masai Mara est entre Juin et Octobre. Vous pourrez ainsi bénéficier des températures les plus clémentes mais surtout être présent pour observer l’un des mouvements migratoires les plus impressionnants au monde. 

La période de Janvier, Février, voire début Mars, est aussi un bon moment de l’année pour fuir le froid européen et profiter des chaudes journées du Kenya.

Santé

Lors de la préparation de votre voyage, pensez à consulter votre médecin concernant les maladies présentes au Kenya et la prise de médicament. Certains vaccins universels sont recommandés, comme le DT-Polio et l’Hépatite B. Voici la liste des vaccins recommandés par l’Institut Pasteur pour le Kenya.

Le paludisme est une maladie transmissible et le Kenya est fortement touché.

En plus de l’avis de votre médecin concernant la prise de médicaments, certains gestes permettent de limiter le risque de transmission :

  • Le paludisme ne se transmet que la nuit. A partir du coucher du soleil, portez des vêtements couvrants pendant toute la nuit et appliquez un répulsif anti-moustiques sur les zones de peau non-couverte.
  • Equipez la chambre de diffuseur électrique anti-moustiques (c’est souvent automatiquement le cas) et dormez sous une moustiquaire.

En journée, assurez-vous d’appliquer régulièrement de l’écran total car les rayons du soleil sont particulièrement forts dans ce pays proche de l’équateur. 

Une petite trousse à pharmacie est toujours la bienvenue lors d’un voyage. Demandez conseil sur les essentiels à avoir avec vous à un médecin ou une pharmacie.